Réhabilitation de bâtiment : Le savoir faire de Neopacio

Canonniers - pers napoleon retouchée

Réhabilitation de bâtiment en logements de standing

Ce projet consiste en la réhabilitation de bâtiment administratif en logements de standing. Il s’inscrit dans une vaste opération immobilière au cœur de la ville sur une parcelle traversante s’étirant de la rue Emile Zola à la rue des Canonniers.

  • L’Hôtel Napoléon, ainsi surnommé à cause du style de sa réalisation, situé en cœur de parcelle
  • La Résidence des Canonniers, dont l’une des façades en briques, donne sur la rue du même nom

Malgré la contrainte patrimoniale du site soumis à l’avis de l’architecte des Bâtiments de Francele promoteur privé a fait le choix d’intégrer les préoccupations d’accessibilité dans la conception des ouvrages : la cage d’escalier extérieure existante a été maintenue pour y accueillir un ascenseur double face destiné à desservir tous les niveaux, y compris le sous-sol et le rez-de-chaussée surélevé de près d’un mètre. Un élévateur a également été prévu pour pourvoir à l’accessibilité des logements ne pouvant l’être avec l’ascenseur décrit précédemment.

Un soin particulier a été porté aux aménagements extérieurs et au maintien d’une proportion non négligeable d’espaces verts. Chaque logement bénéficiera au moins d’une place de stationnement sécurisée dans l’enceinte du site.

La réhabilitation de bâtiment passe également par les aménagements extérieurs

Les travaux de réhabilitation ont nécessité la réalisation conjointe des voirie et réseaux divers pour les 3 projets de l’opération immobilière : la circulation automobile se fait à sens unique avec une entrée aménagée par un portail motorisé sur la rue Emile Zola et une sortie par un porche couvert sur la rue des Canonniers.
 

Un important sinistre d’origine accidentelle est survenu en cours de chantier dans les niveaux supérieurs du bâtiment concerné. Le feu a détruit la majeure partie des combles. Le projet initial prévoyait d’y aménager des logements dont une part non négligeable de la surface au sol n’était pas habitable à cause des rampants de toiture inférieurs à 1,80 m.

C’est pourquoi nous avons décidé d’apporter quelques modifications à cette toiture avant d’entreprendre sa réfection. Afin de conserver le caractère symétrique de l’ensemble et d’améliorer l’habitabilité du dernier niveau, nous avons opté pour un comble mansardé recouvert de zinc pré-patiné anthracite. La charpente a donc été réalisée en poutres lamellées collées pour optimiser les sections de bois et ne pas surcharger davantage le bâtiment. Des châssis de toit jumelés reprennent les rythmes et le caractère ordonnancé de la façade sur la rue des canonniers.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp